La fête du Sillon Sacré 07 mai ( Chrat Preah Nongkâl )

( Chrat Preah Nongkâl )

La fête du Sillon Sacré ouvre la saison des pluies et la donc la saison des travaux agricoles. Elle se tient le quatrième jour de la lune décroissante du mois de mai (fin avril, début mai)

Le roi ou son représentant, ouvre la saison des labours en traçant, à l’aide d’une paire de bœufs sacrés, les trois premiers sillons de la rizière sacrée délimitée par les brahmanes du palais, en face du palais royal (esplanade de VEAL MERU en langue courant khmer veal mean, autrefois existait une rizière sacrée au Nord du Palais Royal). Le peuple chôme. Il s’agit un traditionnel millénaire qui etait en désuétude sous le règne Ang Doung 1845 – 1859 et repris par le roi Sihanouk le 11 mai 1963 a Battambang. Cette fête est interrompue durant le coup d’état 1970-75 et la révolution des classes sociale de Pol Pot 1975 -79 et Etat du Cambodge 1979 1993 et repris de nouveau sous le règne de Sihanouk Royal du Cambodge depuis 1994.

Les bœufs de chaque attelage sont choisis avec soin : cornes hautes et légèrement penchées en avant, oreilles de taille moyenne, longue queue dont l’extrémité doit ressembler à un balai, testicules bien pendantes et de même taille. Outre leur fonction de trait, les bœufs de l’attelage royal ont pour mission sacrée de prédire l’avenir des récoltes. Du riz, de l’herbe, du sésame, des haricots verts, du maïs, de l’eau et de l’alcool leur sont présentés après le traçage des trois sillons sacrés. Des épizooties sont à redouter si les bœufs choisissent l’herbe ; le choix de l’alcool est signe des pires calamités et si les bœufs choisis du riz ou d’autres sésames repensent que dans l’année prochaine se sera bon récolte ou bonne année pour le peuple.