La cuisine Cambodgienne

La cuisine Cambodgienne

La cuisine cambodgienne mélange allègrement les influences vietnamienne, thaïlandaise, chinoise et française. Beaucoup de soupes, de riz (aliment de base de la population) et de légumes. De temps en temps de la viande (buffle et porc) mais surtout du poisson et du poulet.

Également des tortues d’eau, dans la région du lac, et du gibier (chevreuil) dans les zones forestières. Les préparations sont agrémentées de citronnelle, coriandre, gingembre et prahoc, une spécialité khmère qui s’apparente au nuoc mam et n’est autre qu’une saumure de poisson.

Parmi les plats typiques, les plus courants sont : le poisson grillé (trey aing) ou frit (trey chean), la soupe de porc (samla chapek) ou de poisson (somla machou banle), la salade de boeuf (phlea sach ko) et les populaires nouilles de riz sauce coco (khao phoun). Notons aussi le loc-lac, bœuf mariné au citron, servi avec un œuf frit, des oignons et des frites.

Sinon, les curiosités gastronomiques ne manquent pas : certains Cambodgiens sont friands de criquets et de mygales grillées !

Côté fruits, on retrouve tous les parfums des tropiques : bananes, jacquiers, noix de coco, pastèques, etc. Les mangues, exquises, n’ont pas le même goût qu’ailleurs

Boissons

– L’eau du robinet n’est pas potable. On trouve partout des bouteilles d’eau purifiée, très bon marché. Méfiez-vous des glaçons et des jus de fruits pressés, on ne sait jamais dans quelles conditions d’hygiène ils ont été préparés !

– L’une des rares boissons nationales est la bière Angkor, plutôt bonne mais légère.

– On peut trouver du vin français dans la plupart des restos (chic) de Phnom Penh. Mais le vin australien, de plus en plus répandu, est moins cher.

– Les Khmers consomment surtout du vin de palme, que l’on peut se procurer sur les marchés. Attention, c’est méchant !

– Également de l’alcool de riz .

– Côté Vietnam, à l’est de Phnom Penh, on vous proposera peut-être de l’alcool additionné de… sang frais de cobra ! Ça vaut le coup d’œil : le serpent est saigné devant vous.

– Le café est en général assez fort mais n’est pas terrible.

– Le thé est souvent bon, tradition asiatique oblige.